• Cadavre Exquis.


    Un autre exercice du genre avec un autre compagnon d'écriture.
    Une atmosphère, quelques mots, un instant.



    Cadavre exquis.

    Lully. / Julien.

     

    L'eau a coulé sous les ponts. Il était temps. Cela faisait quoi? Trois ans? Cinq? Dix? Que l'on ne s'était parlé? C'était idiot... Deux meilleurs amis, fâchés pour une broutille? Une connerie de morceau composé à deux... J'ai mûri, lui aussi. C'est dingue le hasard. On se voit, on s'aperçoit, au croisement de deux rues, que pourtant l'on foule tous les jours, on se parle, et l'on se retrouve, deux frères,

    Comme hier...

    Les jours passent mais la douleur reste. Rien ne s'efface. L'eau de naguère a toujours et encore cette odeur nauséeuse. Les gens passent et laissent un peu d'eux en moi comme pour marquer leur absence. Echo de naguère qui jamais ne se lasse...

    Un jour peut-être...

    Peut-être? Oui, en effet...Seulement...ma vie est faite de peut-être, je suis cerné... Avec des si, on mettrait Paris en bouteille, dit-on? Avec des peut-être, on me met moi, au monde. 

    Il est temps, à présent, de sortir de moi-même. Au diable les points d'interrogation, les points de suspension, et même toute la ponctuation! 

    Aujourd’hui, je deviens moi. 

    Je fonce.

    Comme si je voulais me perdre. Comme si moi aussi j'avais le droit d'avancer. Laisser boulets et fardeaux sur le bord du chemin. Foncer, courir à en perdre haleine pour se sentir exister. Sentir le vent du destin claquer contre ma joue et rire. Rire à ne plus pouvoir s'arrêter.

    Avancer, rire et... 

    S'en aller? Aller flirter un peu avec le vent d'hiver, sous un ciel couvert. Je prédis néanmoins qu'une étoile saura guider mes pas loin des gouffres enfouis sous l'obscurité. J'irai baigner mes mains dans l'eau gelée d'un lac, et j'apprécierai le réveil fougueux que m'offrira cette

    /nature indomptable.

    Destin indomptable. Tout est a portée de main et rien ne peut être touché... encore moins saisi. Tout passe. Nature chaotique. Destin effarant. J'existe. Je passe.


    Lully. ©



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :