• Révélations .

    Comptine étrange, je crois qu'elle est venu crier pour moi mon indignation face à l'espèce humaine qui toujours, se pense au dessus de tout, et détruit tout ce qu'elle touche. La Nature reprendra son droit, tôt ou tard.


    Révélations



    J’ai le visage d'un être inconnu à ce monde, et l'esprit d'une étoile qui n'aurait pas de nom.

    Le parfum des abîmes est mon seul horizon.

    Issue de la poussière, je suis la prophétesse encore inavouée d'un siècle en éclosion...

    La terre est un vaste réseau où se créent des légions d'insectes batifolant qui s'imaginent,

    De l'Univers, être les plus puissants...

    Demain est aujourd’hui mais vous êtes ignorants ;

    Je suis la prophétesse et je viens vous instruire.

    Mes mains sont ainsi faites que l'on croirait des branches

    Dont chaque doigt en est le bourgeon en naissance.

    Si vous saviez seulement l'infime de ces germes,

    La connaissance y croît depuis bien des éons...

    Je suis la fée des rêves et de la destruction,

    J’ai fondé ma patrie sur l'annihilation.

    L'onde est ma voix, je vous compose...

    Ecrins d'atomes ; chantez donc l' Ö ...

    Le vent mon souffle, qui vous étreint :

    Dansez Humains, demain est loin ...

    Demain est une autre saison.  



     

    Lully. ©



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    LoupdesNeiges Profil de LoupdesNeiges
    Lundi 2 Février 2009 à 18:03
    Voir "le Rêve du Destructeur" sur le même sujet  ...

    J'en aurais pas mal à dire là-dessus...
    Que sera demain ?

    Je crois la vanité de l'être humain si grande, qu'il a l'orgueil de penser que c'est lui seul qui est responsable du délabrement progressif de la planète.
    La chute risque d'être rude ! Après tout la Technologie n'est-elle pas le dernier avatar de la Nature ?
    Ou bien Son arme, pour nous apprendre les bonnes manières ?
    La technologie nous mène à notre perte, et nous avons mis tous nos espoir en elle. Bien fait pour notre orgueil.
    Elle est un moyen, non une fin.

    Bah ! Nous sortons à peine de la Préhistoire, et nous nous imaginons de l'Univers être les plus puissants, comme tu le clames si bien.
    Mon oeil ! Des gosses à quatre pattes qui émergent à peine de leur parc...

    Bon j'espère que mes grandiloquents discours ne te fatiguent pas ;)

    Mais qu'est-ce que l'Ö, cela me titille : invention ou bien ?
    2
    Lundi 2 Février 2009 à 20:49
    Tes discours, me fatiguer? Ils m'enchantent , bien au contraire!
    J'ai passé hier une bonne partie de la nuit à lire, et apprécier chacune de tes réflexions, souvent si justes!
    " Des gosses à quatre pattes qui émergent à peine de leur parc" c'est exactement ça, ma vision, je n'aurai su le dire si simplement, et pourtant si justement!

    L'Ö ?! Invention, d'ailleurs, ésotérique même pour moi, hihi!
    Je pense que c'est ici un amalgame de plusieurs choses : tout d'abord, directement relié à " L'onde est ma voix, je vous compose", ils peuvent chanter alors, ces insectes, car de toutes façons, ils chantent par SA voix, ils chantent "l'eau", ils chantent l' "ohm"... Ils prient, aussi, en quelque sorte, une rédemption, qui ne viendra pas... Je crois, voilà, que ce tout petit Ö est autant de choses, qu'ELLE, prophétesse et Nature maîtresse, tourne alors en dérision, se moquant de leurs espoirs, mais aussi, de leur ignorance...
    Humm, c'est complexe tout ça, je ne sais pas si je me fais bien comprendre! Après tout, pas si simple de décortiquer ce qui sort de nos propres esprits, parfois ... :)

    Bref.
    Beaucoup de choses communes à ton "Rêve du Destructeur" en effet!
    C'est probablement pourquoi j'ai d'ailleurs autant aimé cet extrait, bien que, sur le coup, je n'ai pas fait le lien avec mon texte.

    Continue à me faire m'interroger ainsi, c'est bon, c'est revitalisant pour mon esprit trop endormi ces derniers temps!
    Merci! :)
    3
    LoupdesNeiges Profil de LoupdesNeiges
    Mardi 3 Février 2009 à 15:53
    Ne me parles pas de dormir, par pitié , je suis obligé de sacrifier les trois-quarts de mon temps à un intraitable Morphée qui ne pense qu'à m'abrutir d'un sommeil de plomb...

    Mais passons.
    Je crois que la poésie ou l'écriture est un très bon moyen de décortiquer les idées confuses de nos esprits.
    Je ne sais pas si, comme tu dis, ELLE se moque autant de leurs espoirs, de nos espoirs.
    Quand on a le sentiment qu'on peut faire une belle oeuvre, un beau récit, mais qu'une fois proche de son achèvement, on constate que cela ne va pas, on peut avoir deux réactions.
    On froisse en boule tout ce qu'on a écrit et on l'envoie valser dans la corbeille à papier,
    ou bien on peut tenter de se remettre à l'ouvrage, en cherchant où était l'erreur, en isolant et en repêchant les bons passages, en supprimant d'autres ou les réécrivant.

    Quoi qu'on dise nous sommes les enfants (ingrats certes) de ce monde, et Son oeuvre. Donc si nous allons mal, Elle va mal aussi.
    Toute la difficulté est que nous n'entendons rien, probablement encore trop primitifs que nous sommes.
    Pourtant si des moments d'Inspiration existent, alors...

    4
    Mardi 3 Février 2009 à 16:51
    Jolie vision que la tienne...Elle m'interpelle!
    Je suis assez d'accord avec ce que tu dis, cependant, je pense que j'étais bien loin de cet état d'esprit lorsque j'ai écrit ce texte.
    C'est pourquoi, bien que ta vision soit pleine d'une certaine justesse, je crois bien que cette "prophétesse" qui parle là, à ce moment là, se moque bien des espoirs des hommes. Elle est à ce moment colère et vengeance en devenir. Mais je ne doute pas, qu'enfin, à d'autres moments, qu'elle ne nous a pas encore confié via ma plume, elle aussi puisse se montrer clémente et plus compréhensive.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :