• L'heure bleue.

     

    L'heure Bleue

     

     

    Ce soir, j'adopte l'heure bleue...

     

     

    • Une petite improvisation :

     

     

    « Alors qu'il marchait, errant depuis des heures sous des frondaisons où nulle éclaircie n'osait s'attarder, s'ouvrirent devant lui les bras d'une rivière, flanquée là, au beau milieu d'une improbable clairière lumineuse, où il put enfin s'abreuver longuement.

    Et, levant les yeux sur des cieux trop longtemps invisibles, au creux desquelles, suspendue pour quelques instants encore, s'attardait magnifique l'Heure Bleue, instant de tous les possibles, il sut alors qu'il n'était plus ni perdu, ni seul. La quiétude et la beauté l'avaient trouvé là. ».

     

     

    • Définition :

     

    L'heure bleue désigne les quelques instants, entre le jour et la nuit, qui précède le crépuscule.

    C'est le moment où le ciel s'emplit presque entièrement d'un bleu pâle tirant sur un gris ardoise, plus foncé que le bleu ciel du jour.

    Cette couleur, particulièrement prisée des photographes, est causée par la diffusion Rayleigh.

    En été, cette heure est réputée être la meilleure pour saisir les fragrances et le parfum des fleurs.

     

    Mais l'expression désigne aussi le Paris des années précédant la Première Guerre Mondiale.

     

     

    • Synonymes :

     

    • Entre chien et loup : A la tombée du jour. Expression antique (II ème siècle av. J.C dans un texte hébraïque) qui fait référence au moment de la journée où l'on ne peut plus distinguer le chien du loup, deux animaux très semblables. Les romains disaient déjà : "inter canem et lupum" . La première mention en français remonte au XIII ème siècle.

    • A la Brune, A la Brunante : Vers le commencement de la nuit. Locution faite d'après le radical de « Brunir », qui apparaît dans la Chanson de Roland (1080) sous la forme « brunisant » qui signifie « brillant, poli ». Couramment employée au Québec, mais aussi en littérature.

     

     

    Quelques citations :

     

    • «C'est une heure incertaine, c'est une heure entre deux, où le ciel n'est pas gris même quand le ciel pleut... » Françoise Hardy

    • « S'il faut suivre demain l'intruse aux voiles sombres,

      Lucide, j'aimerai m'éteindre au petit jour

      En cueillant l'heure bleue où s'estompent les ombres. » Denise Duong

    • «  L'heure bleue...

      L'heure d'avoir sur la langue et dans le sang la chaleur d'un alcool en regardant dehors... où rien ne vous regarde.

      L'heure de franchir les portes des interdits.

      Et penser à ses mains, à ses bras...

      Et sentir la morsure de ses dents à vos lèvres...

      Et croire qu'ici, chez vous, c'est aussi les parfums de là-bas qui s'exhalent. »

      Michel Giliberti

    • « Le soleil s'est couché, la nuit pourtant n'est pas encore tombée. C'est le temps suspendu, l'heure où l'agitation fait place à une certaine lenteur , où tout est silencieux, l'heure où l' harmonie se fait douce entre le monde et la lumière. Dans cette lumière d'un bleu profond, tout prend une teinte gommée, les contours s'estompent, deviennent flous . Les gris s'installent progressivement ... » Quinquabelle

     

     

    Origine :

     

    Malgré des recherches assidues, je n'ai rien pu trouver concernant l'origine de cette superbe expression, toute poétique qu'elle soit.

    Je continuerai, et si dans ma quête de savoir je déniche quelque secret intéressant, je reviendrai ici vous en faire part.

     

     

    Sources : Wikipédia ; Les-Expressions.com

     

     

     

    D'ici là, savourez donc ces quelques mots, et je vous dis à bientôt.

     

     

     

    Lully.©


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    LoupdesNeiges Profil de LoupdesNeiges
    Lundi 29 Juin 2009 à 19:34
    A nouveau tu me fais découvrir une expression que j'ignorais.
    Cependant je dois dire que la sonorité ne m'en accroche pas forcément, peut-être que cela est un peu trop proche de "fleur bleue" pour moi (c'est tout-à-fait personnel comme appréciation - en rapport avec mes propres souvenirs). Cela dit il semble d'après ce que tu écris que cela soit un phénomène tout à fait réel et non une simple impression...

    Il faudrait que je fasse attention la prochaine fois où je pourrais admirer un coucher de soleil en pleine nature (denrée rare et de luxe).
    Curieusement, j'ai déjà eu une sensation d'un tel moment intermédaire, mais juste à la frontière de l'aube (l'aurore ?) lorsque le ciel ne reflète ni la nuit ni encore le jour. Peut-être pourras-tu m'éclairer à ce sujet lors d'une prochaine adoption ?

    Je ne sais pas pourquoi ; ) je lui préfère "entre chien et loup"...
    2
    Lundi 29 Juin 2009 à 21:46
    Ah, les goûts et les couleurs :)
    Personnellement, j'aime autant "l'heure bleue" que "entre chien et loup".
    Je trouve les deux pleines d'un certain mystère qui m'attire et me touche.
    De plus, au delà de l'expression, je trouve que ce sont des instants propices au rêve et à l'inspiration.
    Concernant l'aube, l'aurore, je vois tout à fait à quel moment tu fais allusion, mais je ne sais aucunement s'il possède un appellation particulière. Je ferai quelques petites recherches; et t'en ferai part, si je découvre quelque chose, ami Loup. :)
    3
    Jeudi 16 Juillet 2009 à 13:01
    Comme loup des neiges, je ne connaissais pas cette expression.
    C'est super poétique je trouve !
    J'ignorais aussi (j'ai encore des choses à apprendre moi ^^') qu'il y avait un moment de la journée où les fleur delivrait plus intensement leur parfum.
    Moi, de ma campagne, on voit super bien ce moment, et je confirme, c'est presque magique !!
    Le meiux c'est avec les champs de blé au loins, on y voit des reflets legerement doré.
    4
    Jeudi 16 Juillet 2009 à 14:49
    Je trouve cette expression très poétique moi aussi Liisra, elle évoque à merveille la magie de ce moment.
    Concernant le parfum des fleurs que l'on saisirait plus encore à cet instant en été, je ne sais si c'est réellement un fait avéré ou simplement une espèce de rumeur, mais je trouvais intéressant de le mentionner car cela m'a étonné lorsque j'ai eu l'occasion de le lire.
    Et tu as raison, c'est bel et bien en campagne que l'on peut le mieux en profiter, là où la pollution a moins de prise sur les couleurs du ciel.
    5
    Vendredi 25 Août à 13:16

    L'heure bleue... Une photo que j'ai prise à la mer cet été dans le Maine(États-Unis). Cordialement. Pierre Bouillon.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10155649192844269&set=a.10151755603494269.1073741826.849059268&type=3&theater

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :